Carlos Caires

Carlos Caires obtient une licence de composition à l’École supérieure de musique de Lisbonne. Il obtient ensuite une bourse de la Fondation pour la science et la technologie pour suivre un doctorat de composition à l’Université de Paris 8, sous la direction d’Horacio Vaggione.

Ses œuvres sont données dans de nombreux festivals en Europe et en Asie. Au Portugal, elles sont programmées notamment au festival Dos 100 Dias/Expo'98, Música Viva en 2003, 2006 et 2008, au festival d’Estoril en 2004, de Leiria et au Música Portuguesa Hoje-CCB en 2008 ; au Royaume-Uni, à l'Atlantic Waves Festival en 2004 ; en Allemagne, au festival de Dresde et au Berliner Festspiele en 2005 et 2008 ; en Chine, à la Semaine internationale de musique électroacoustique de Shanghai en 2009.

Plusieurs de ses compositions sont couronnées de prix. Il reçoit en 1995 le prix de composition Joly Braga Santos pour Al niente..., en 1996, celui de Cláudio Carneyro pour Wordpainting, en 1998, le prix Acarte pour Retábulo-Melodrama.

Comme chercheur, Carlos Caires développe le logiciel de micromontage sonore IRIN ; un projet débuté pendant son doctorat au CICM (Centre de recherche Informatique et Création Musicale) de l’Université de Paris 8 et qu’il poursuit aujourd’hui au CITAR (Centre de recherches pour la science et la technologie dans l’art) à Porto. Il est également membre de Prisma (groupe de compositeurs et chercheurs dédié à la pédagogie et à la recherche sur les systèmes musicaux assistés).

Actuellement, Carlos Caires vit à Lisbonne où il enseigne la composition à l’École supérieure de musique.