Répertoire

Répertoire

  • All
  • Flûte
  • Frédéric Pattar
  • Guitare
  • Hans Tutschku
  • Harpe
  • Hautbois
  • Jacopo Baboni Schilingi
  • Lorenzo Bianchi
  • Percussions
  • Piano
  • Pierre Jodlowski
  • Saxophone
  • Temps Réel
  • Trombone
  • Vidéo
  • Électronique
  • Örjan Sandred
  • Default
  • Title
  • Date
  • Random
  • Amanzule Voices

    par Örjan Sandred

    Pour Violoncelle et électronique en Temps Réel

    • Piano
    • Saxophone
    • Électronique
    • Örjan Sandred
  • Anthème-II

    de Pierre Boulez interprété par Szuhwa Wu

  • Chaman

    par Frédéric Pattar

    Pour Harpe et Électronique, 2000

    • Frédéric Pattar
    • Harpe
    • Électronique
  • Complexe Meshes

    Complex Meshes 2015
    Installation de réalité virtuelle, interactive et générative, par Miguel Chevalier
    Musique : Jacopo Baboni Schilingi
    Logiciel : Cyrille Henry / Antoine Villeret
    Production : Voxels Productions
    Light Festival, Cathédrale de Durham (Angleterre)
    Commissaire/Curateur : Helen Marraige / Artichoke

    Un Mesh est un objet tridimensionnel constitué de sommets, d'arêtes et de faces qui forme des polygones, utilisé en modélisation ou en architecture. Les meshes à l'aspect fil de fer deviennent ici une esthétique à part entière.
    Différentes trames colorées composés parfois de triangles, de quadrilatères ou d'autres polygones se superposent, évoluent, se transforment lentement en temps réel. Ce grand drapé virtuel de lumière se tord, se déplacent, se redimensionnent pour créer des formes plus diversifiées et complexes. La surface se déforme en volumes et dessine des paysages abstraits. Nous découvrons des univers très graphiques sans cesse renouvelés.

     Ces grilles de couleurs crée des effets de trompe l'oeil très étonnant. Elles perturbent les perceptions des visiteurs en créant une sensation d'arcs en mouvement. Cette installation fait référence aux artistes de l’art cinétique et de l’Op’Art (Bridget Riley, Victor Vasarely, Jesús Rafael Soto, Julio Le Parc...), qui ont mené des recherches sur le mouvement et l’illusion d’optique et qui préfigurent l'art numérique.

    Cette œuvre interagit avec le public grâce à des capteurs qui détectent les déplacements des visiteurs dans la nef de la cathédrale. Leurs mouvements modifient cette fresque de lumière qui évolue au fur et à mesure de la soirée. Le visiteur fait et défait l’œuvre. L'expérience visuelle est enrichie par la création musicale de Jacopo Baboni Schilingi. « Complex  Meshes » souligne grâce à la lumière l'architecture du lieu, les volume des arcs qui s'animent sous nos yeux.

    Voir la vidéo

    • Jacopo Baboni Schilingi
    • Vidéo
  • Cracks and Corrosion II

    par Örjan Sandred

    Pour Guitare et Électronique en Temps Réel

    • Guitare
    • Temps Réel
    • Électronique
    • Örjan Sandred
  • Decode II

    par Jacopo Baboni Schilingi

    Pour Percussions et Live Computer

    • Jacopo Baboni Schilingi
    • Percussions
    • Temps Réel
    • Électronique
  • Dialog / No Dialog

    par Pierre Jodlowski

    Pour Flûte (Ut et Sol) et Dispositif Électronique, 1997

    • Flûte
    • Pierre Jodlowski
    • Électronique
  • Disparition

    Prix spécial par Prix Italia, 2006.
    Commandé par Radio France – ACR (Paris)

    Composition Electroacoustique
    Conception : Jacopo Baboni Schilingi
    Musique et direction musicale : Jacopo Boni Schilingi
    Textes : Yannick Liron
    Acteur : Sharif Andoura
    Soprano : Anne Quentin Delafosse
    Basse : Nicolas Isherwood

    « Un parc, des arbres, des fourrés, des massifs de fleurs, des pelouses et au bout de l'allée centrale, un palais. Ou une villa. Ou une maison. Ou une maquette. Ou des ruines. Ou leurs reflets. Et puis, de loin en loin, des bassins. Ou un étang. Ou un lac. Ou la mer. Il fait beau. » Quatre voix traversent et habitent un texte, dessinent des formes de personnages autour et dans des fragments d'architecture, interrogent la conduite d'un récit et testent les possibilités d'une relation.

    Voir la vidéo

    • Jacopo Baboni Schilingi
    • Vidéo
  • Genus Naturae

    Conception : Jacopo Baboni Schilingi (musique) ; Roger Hofstetter (artiste paysagiste), Lionel Viard (concepts)

    Genus Naturae est une installation interactive réunissant musique, art du jardin et sculpture qui interroge les conditions de l'Homme dans la Nature.

    Voir la vidéo

    • Jacopo Baboni Schilingi
    • Vidéo
  • Ice Fog

    par Örjan Sandred

    Pour Saxophone alto, Piano et Électronique en Temps Réel

    • Piano
    • Saxophone
    • Électronique
    • Örjan Sandred
  • LES PÔLES DES AIMANTS

    Par Sarkis – Musique par Jacopo Baboni Schilingi

    Une rencontre entre les personnages illustres du Panthéon marquant l'Histoire de France, et des anonymes disparus depuis cent ans ayant construit l'histoire locale. Sur plus de 500 m2plongés dans la pénombre, les noms des écrivains, scientifiques ou politiciens, transposés sous forme de signatures en néons bleus, éclairent, par leur intensité, une centaine de portraits photographiques de très grand format de Montbéliardais oubliés.
    Costumes, chaises, mobilier ancien, oiseaux, étranges tableaux et autres objets insolites des collections très variées des Musées de Montbéliard, que Sarkis s'approprie, théâtralisant cette mise en regard inédite sur des airs de musique mécanique.

    Voir la vidéo

    • Jacopo Baboni Schilingi
    • Vidéo
  • Loop

    par Lorenzo Bianchi

    Pièce pour Harpe et Électronique, 2006

    Prix SACEM 2006

    • Harpe
    • Lorenzo Bianchi
    • Électronique
  • L’origine du monde

    Conception et images par Miguel Chevalier
    Musique par Jacopo Baboni Schilingi
    « L’origine du monde » est inspirée de la biologie et des microorganismes.

    Des cellules se multiplient en abondance, se divisent, fusionnent, prolifèrent dans un rythme tantôt lent, tantôt rapide. Tout s'agrège, se désagrège, et se déforme à une vitesse infinie. Ces univers organiques se mêlent parfois à des univers constructivistes de pixels, déstructurant l'ordre apparent de cette façade si caractéristique de l'architecture de la fin du XIXe siècle.
    Monde organique ou pixellisé, cet univers artificiel semble retrouver celui de la vie. C'est un nouveau « baroque technologique » qui donne forme à l'informe et se renouvelle perpétuellement. Les 60 tableaux successifs créent tantôt des perturbations, des oscillations, des fluctuations, voire des turbulences dans la trajectoire de ces cellules. Les courbes sinueuses qui ondulent, renouent avec les paradis artificiels des années 70. Elles créent des expériences visuelles inédites qui ne sont pas sans rappeler les univers psychédéliques.

    Voir la vidéo

    • Jacopo Baboni Schilingi
    • Vidéo
  • Mixtion

    par Pierre Jodlowski

    Pour Saxophone ténor et Électronique, 2002

    • Pierre Jodlowski
    • Saxophone
    • Électronique
  • Noa Noa

    de Kaija SAARIAHO interprété par Anne NARDIN

  • Ouest Profond

    par Lorenzo Bianchi

    pièce pour Trombone et Électronique, 2009

    Lauréat du 8ème concours international d’art radiophonique Luc Ferrari, pour sons fixés et instrument.

    • Lorenzo Bianchi
    • Trombone
    • Électronique
  • Quasi un silenzio

    Quasi un silenzio, commandé par 19 (Montbéloard) en 2007

    Fute : Anne Nardin (EMI)

    Vidéo réalisé à Ars Numerica en 2013

    Voir la vidéo

    • Vidéo
  • Respiro

    "Respiro", installation de Sarkis avec la musique de Jacopo Baboni Schilingi.
    56th International Art Exhibition, La Biennale di Venezia - The Pavilion of Turkey
     
    Voir la vidéo

    • Jacopo Baboni Schilingi
    • Vidéo
  • Série Noire

    de Pierre Jodlowski interprété par Véronique N'GO SACH HIEN

  • Shore

    par Hans Tutschku

    pour Hautbois et Électronique en Temps Réel, 11'20"

    Shore est un dialogue entre l'hautbois et les traitements électroacoustiques. Chaque des trois sections de la pièce explore différents relations entre instrument et électronique.

    • Hans Tutschku
    • Hautbois
    • Temps Réel
    • Électronique
  • Spatio Intermisso

    par Jacopo Baboni Schilingi

    Pour Hautbois et Live Computer

    • Hautbois
    • Jacopo Baboni Schilingi
    • Temps Réel
    • Électronique
  • Spatio intermisso temporis

    Spatio intermisso temporis, commandé par le GRM (Radio France) en 2005
    Hautbois : Christian Schmitt (EMI)
    Vidéo réalisé à Ars Numerica en 2013

    Voir la vidéo

    • Vidéo
  • Vertigo

    de Giacomo Platini interpreté par Véronique N'GO SACH HIEN

  • Zellen-Linien

    par Hans Tutschku

    Pour Piano et Électronique en Temps Réel, 20'

    Zellen-Linien reprend toutes mes recherches sur le piano préparé et l'électronique en temps réel que j'ai entrepris pendant les dernières années. Je voulais créer un piano "électroniquement préparé". Il n'y a pas du tout de préparations physiques sur l'instrument. Depuis 1999, j'expérimente sur le traitement en temps réel des gestes instrumentaux du pianiste avec des possibilités de contrôler l'électronique à partir de gestes de l'instrumentiste. Le premier résultat de ces recherche a été la composition "Das Bleierne Klavier". Depuis lors, les nombreuses performances de cette pièce ont enrichi mon expérience et m'ont finalement amené à cette nouvelle œuvre.

    • Hans Tutschku
    • Piano
    • Temps Réel
    • Électronique